Je pratique la méthode enseignée à l’EIR et élaborée par Sonia Fischmann, réflexothérapeute expert. Présentation de Sonia Fischman

Les différents microsystèmes

Méthode enseignée à l’EIR qui permet de combiner toutes les techniques sur tous les microsystèmes (oreilles, pieds, mains, visage, dos et crâne) ce qui permet une grande adaptabilité du praticien selon les problèmes éventuels et les envies du bénéficiaire. La combinaison des microsystèmes pour renforcer la stimulation d’un point ou d’une zone réflexe ou la combinaison des microsystèmes pour augmenter les effets de la prise en charge du bénéficiaire sont les deux grandes lignes de cette méthode. Ainsi, la prise en charge et le résultat recherché seront potentialisés. Cette technique permet également de maîtriser le nombre de consultations.

  • La réflexothérapie auriculaire
  • La réflexothérapie plantaire
  • La réflexothérapie palmaire
  • La réflexothérapie faciale
  • La réflexothérapie dorso-crânienne
  • La réflexothérapie combinée

Les différentes techniques de réflexothérapie

Lors d’une séance de réflexothérapie, le thérapeute est amené à utiliser différentes techniques.

  • Le Manuel

Le manuel est une technique de stimulation qui peut être sensorielle ou plus appuyée, elle permet de stimuler une zone ou un point précis, le thérapeute ressent aisément les zones d’accroche. Cette technique peut être utilisée sur toutes les personnes sans contre-indications.

Les Préparatoires

Les préparatoires sont des lissages manuels soit de base (en début de soin) ou spécifique à chaque microsystème qui permettent d’optimiser la séance car ils suivent un chemin précis pour passer sur les points du microsystème concerné. Elles permettent de débuter la séance en douceur et apportent de la détente. Avec les préparatoires, le nombre de séances est diminué.

  • Le Bâton de Verre

Le bâton de verre est un instrument qui permet des lissages, il remplace le détecteur manuel pour les personnes fragiles, sa fraîcheur peut apporter une sensation de détente supplémentaire. 

  • Le Détecteur Manuel

Le détecteur manuel permet de stimuler un point précis, le bénéficiaire ressent une sensation de petite aiguille. Il ne peut pas être utilisé sur les personnes fragiles.

  • Le Détecteur Fréquentiel

Le détecteur fréquentiel détecte des différences d’impédance et permet de stimuler des points précis grâce aux fréquences émises par l’appareil. Le thérapeute peut régler la fréquence et l’intensité afin d’optimiser la stimulation.

  • Les Graines

Les graines, graines de vaccaria, sont placées sur des points précis et permettent la continuité de la stimulation, elles peuvent également éviter les douleurs créées par la stimulation manuelle ou fréquentielle. Les graines peuvent être posées pour la durée de consultation ou le bénéficiaire peut repartir avec pour continuer à les stimuler.

  • Le Bâton de Moxibution

Le bâton de moxibution permet de stimuler grâce à la chaleur. C’est un bâton d’armoise tassée qui chauffe à 800 degrés sans fumée, il permet de détendre une zone très rapidement et peut être utilisé pour chauffer un point ce qui permet d’améliorer la fonctionnalité de l’organe concerné. Le bénéficiaire ressent une chaleur douce et vive.

Le bâton de moxibution agit comme un anti-douleur, élimine la fatigue musculaire localisé, il est très efficace quand il est associé à de la stimulation réflexe.

Le bâton de moxa doit être utilisé avec précaution pour les personnes fragiles, en cas d’hypertension, de ménorrhée, de constipation. Il ne peut être utilisé pour les femmes enceintes, les personnes malades, en cas de fièvre ou de chaleur dans le corps. Il est conseillé de boire après son utilisation.

  • La Chaufferette

La chaleur émise par la chaufferette permet de stimuler une zone rapidement, elle est utilisée essentiellement pour les personnes ne pouvant pas recevoir le bâton de moxibution, un lissage de manière symétrique sur les deux tempes, en réflexothérapie faciale est très apprécié par le bénéficiaire.